06950 Falicon

Sur les hauteurs de Nice

Santé et soins : Lou Pitchoun Coon à Falicon

Les soins

La santé de nos Maine Coons est un point crucial sur lequel nous nous efforçons d'être irréprochable.

Les chats et les chatons de la chatterie Lou Pitchoun Coon font l'objet d'une vigilance importante et d'un suivi permanent afin de leur garantir un état de santé optimal.

La santé du Maine Coon peut être altérée par un certain nombre de pathologies, généralement d'origine génétique.Les tests ne sont pas obligatoire mais conseillés.

Nos Maine Coons reproducteurs sont testés pour les maladies suivantes :               

La HCM féline est une maladie de l’adulte et du jeune adulte. La majorité des chats est asymptomatique jusqu’au développement d’une insuffisance cardiaque congestive aiguë (arythmies, œdème pulmonaire, épanchement pleural, thrombose artérielle associée). La HCM peut être découverte fortuitement lors d’un examen clinique de routine, par l’audition d’un souffle cardiaque ou d’un bruit de galop.​

La PKDef "La déficience en pyruvate kinase" se caractérise par une anémie, et le chat homozygote muté pourra présenter les signes cliniques suivants: muqueuses pâles, fatigue, apathie, baisse d’appétit, jaunisse, insuffisance hépatique secondaire. 

La polykystose rénale (PKR) ou polycystic kidney disease (PKD) est une maladie génétique du chat. Cette affection est associée au développement de kystes dans le rein qui conduit à une destruction du tissu rénal, à une insuffisance rénale et la mort prématurée du chat. Lexpression de cette maladie est très variable d'un chat à l'autre : les premiers symptômes peuvent apparaître chez un jeune chat ou chez un chat âgé. 

Cette maladie génétique est particulièrement fréquente chez le Persan et l'Exotic Shorthair (30 à 50% de Persans sont atteints suivant les études menées aux Etats-Unis, en France et en Australie). D'autres races de chats semblent plus rarement concernées : British et American Shorthair, Scottish Fold, Burmilla, Maine Coon, Ragdoll, etc.

La SMA est une pathologie héréditaire affectant les muscles du squelette du tronc et des membres inférieurs. Le gêne incriminé n'a été recensé que dans 5% des prélèvements de Maine Coons porteurs sains.

La maladie ne s'exprimant que si deux porteurs sont mariés ensembles, le risque est donc très limité pour cette race.

Ils sont suivis par les docteurs SOUSSAN Olivier et Patrick à la Clinique Vétérinaire CAP 3000 à Saint Laurent du Var.​

Pour notre Mâle Reproducteur "Nelson de la Cité des Glaces " nous faisons faire un contrôle par Échographie .

Les Principaux Virus

Le typhus félin est une maladie virale hautement contagieuse rencontrée partout dans le monde. Chez le chat, c'est la maladie la plus contagieuse et la plus grave. Elle se caractérise par une entérite causée par la destruction de la muqueuse intestinale et cliniquement par un abattement important (état typhique, d'où le nom de typhus), associés biologiquement à une baisse importante du nombre de cellules mononuclées du sang (d'où le nom de panleucopénie).

Herpes Virus : Les symptômes sont essentiellement localisés aux yeux et aux voies respiratoires supérieures. Après une durée d'incubation comprise entre 2 et 10 jours, la maladie débute par une poussée de fièvre accompagnée d'une baisse modérée de l'appétit. Très rapidement suivent des écoulements importants au niveau du nez et des yeux, ces derniers présentant une conjonctivite de plus en plus importante. L'animal est sujet à de fréquentes quintes de toux et à des éternuements. Les écoulements, clairs au début, évoluent progressivement en écoulement muqueux devenant rapidement muco-purulents. Le chat mange de moins en moins et son état général s'affaiblit de plus en plus. La fièvre persiste. Peuvent s'ajouter des complications diverses telles une kératite (inflammation de la cornée) ulcéreuse, une pneumonie, des avortements ou de la mortinatalité.

Le calicivirus félin, ou le FCV est l'une des deux infections respiratoires les plus importantes chez les chats, l'autre étant l'herpès virus. Le FCV peut être identifié chez environ 50 % des infections respiratoires félines.

Le calicivirus félin se reproduit dans les tissus respiratoires et est dissimulé dans la salive, les matières fécales, l'urine, et les sécrétions respiratoires. Il peut être transmis par l'air, oralement, et par les fomites (ou vecteurs passifs de transmission). Les chats infectés excrètent le virus généralement pendant deux semaines7. Après cette période, les malades soit n'excrètent plus jamais ce virus soit deviennent des porteurs sains (latents) et excrètent le virus de façon permanente ou intermittente8. La co-infection avec une autre maladie, le plus souvent l'herpès virus félin ou immunodéficience félin, résulte en une maladie beaucoup plus grave.

06950 Falicon

Sur les hauteurs de Nice